Accueil du site > Librairie > Romans > Romans adultes > Certaines n’avaient jamais vu la (...)
logo

Certaines n’avaient jamais vu la mer

Julie Otsuka

par Le Matoulu (7/06/2014)

Présentation de l’éditeur

Au début du XXe siècle, des jeunes Japonaises embarquent par dizaines pour la Californie afin d’y rencontrer leurs futurs maris. Au bout de l’éprouvante traversée, un homme, un pays, une langue inconnus… Une lecture tissée d’émotion pure.

« Bienvenue, mesdemoiselles japonaises ! »

En 1919, des Japonaises embarquent pour une longue traversée vers San Francisco où les attendent des hommes à qui elles sont mariées par procuration et dont elles ne connaissent qu’une chose : une photo. Arrivées aux Etats-Unis, la confrontation entre l’American dream et la réalité sera douloureuse… Julie Otsuka, de façon magistrale, fait revivre à travers les détails de leur quotidien ces femmes « invisibles » en faisant entendre leur espoir d’une vie meilleure, leurs questions, leurs peines, leur déception. Jusqu’à l’attaque de Pearl Harbor et l’entrée en guerre des Etats-Unis qui fait des immigrés japonais et des Américains d’origine japonaise des traîtres condamnés à l’internement, point de départ du précédent très beau roman de Julie Otsuka Quand l’empereur était un dieu.

Julie Otsuka a puisé dans l’Histoire et dans son histoire familiale les éléments qui lui ont permis de bâtir un chef-d’œuvre incantatoire auquel la multiplicité des voix donne une portée universelle. Son style dépouillé donne le « la » d’un magnifique chœur antique, d’une émouvante puissance tragique.

Ce roman a reçu le Pen Faulkner Award 2012 et le Prix Femina étranger 2012.

Editions 10/18


Mots-clés

Dans cette rubrique

SPIP Nous contacter | Inscrivez-vous à la newsletter | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
logo région logo Pays Mellois logo Librairie indépendante Poitou-Charentes